Activités ‘fondation ‘Fakkel 2000’ depuis sa création, le 15-11-99

Aux Pays-Bas, un jeune non-voyant, à l’époque membre du Club de Jeunes aveugles réhabilités du Cameroun’, nous a su intéresser pour la situation misérable de ses confrères.

Pour leur scolarité, nous avions commencé par collectionner parmi nos propres confrères non-voyants du matériel d’enseignement spécifique comme des machines braille, des cannes blanches et des magnétophones. Ce matériel, envoyé par avion, était bien arrivé au sein de la dite association CJARC.

Ensuite, nous avons décidé de créer á l’aube du nouveau millennium, un fond d’appui pour créer un avenir digne et plus autonome à ces jeunes. Le nom ‘fakkel’ (flambeau) symbolise la flamme du combat et de la solidarité.

Puis, nous avons collectionné la somme nécessaire pour construire un centre de formation à Yaoundé, quartier Ekie. Le-dit centre a été inauguré en décembre 2003 par Son Excellence Mme. Chantal Biya.

Son but était de: l’apprentissage de l’écriture braille, la dactylographie, l’artisanat, la mobilité et le ménage pour ‘rendre autonome un jeune non-voyant.’

Pourtant, Mr. Coco Bertin Mowa, fondateur du CJARC, a transformé en 2004 ce centre en école primaire intégrée, ceci sans l’accord de son conseil de gestion et des membres de l’association CJARC. C’est pourquoi, à partir de janvier 2006, après de nombreuses négociations qui n’ont pas abouti, ‘notre fondation a décidé de ne plus soutenir cette association.

Dès lors, nous travaillons avec deux partenaires non-voyants qui se sont montrés honnêtes, Mr. Ekabe Eyaman Robert qui dirige le groupe à Douala et Mr. Tsoungui Norbert à Yaoundé. Ils conseillent et soutiennent les différents groupes à travers le pays qui se sont détachés du CJARC, faute de rémunération. Nous finançons leurs micro-projets individuels et communs, ainsi que les élèves et étudiants prometteurs.

Nous avons créé aussi un fond d’urgence pour des cas très graves qui ne sauraient pas survivre autrement. Ainsi,notre fond a financé l’opération cataracte de deux filles de 9 et 2 ans qui ont retrouvé la vue.

Fin 2008, nous avons acheté un terrain avec maison à Njombé destiné au groupe de l’arrondissement du moungo, assisté par la mission catholique.

‘Depuis sa création, Fakkel 2000  a organisé Une fois par semestre un grand transport du matériel d’enseignement et d’autres nécessités’, collectionnées pour le besoin des groupes des non-voyants à travers le pays. Nos partenaires s’occupent de la distribution. ‘

Chaque deux années, nous visitons le Cameroun pour évaluer les projets et y partager pour quelques semaines la réalité de nos confrères. Cela nous amène à mieux comprendre les circonstances de vie de la population, à l’instar des handicapés visuels.’

Fin 2009, à loccasion de notre 10e anniversaire, nous avons publié le rapport ‘Fakkel 2000: 10 ans d’expérience avec nos confrères non-voyants au Cameroun.’ Non seulement, nous y avons décrit nos succès, aussi nous avons averti contre la corruption de certains leadeurs non-voyants qui abusent  depuis longtemps la situation misérable de leurs confrères dans le but de s’enrichir. Car il faut prendre soin pour que les dons des personnes de bonne volonté contribuent vraiment à améliorer la situation des plus nécessiteux. C’est pourquoi nous avons envoyé ce rapport aux ministères concernés au Cameroun, aux organisations des Droits de l’Homme et aux bailleurs en Occident.

Le 5 mai 2010, notre fondation a obtenu aux Pays-Bas un award pour ‘notre aide direct aux enfants handicapés.

 

Voir des informations francophones

du site internet www.fakkel2000.nl

Adresse électronique: truus.jonker2000@gmail.com

 

Mme. Truus Jonker, secrétaire.

0 Reacties

Laat een reactie achter

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Verplichte velden zijn gemarkeerd met *

*